Algérie, des soldats à la caméra

Le film de Jean-Pierre Bertin-Maghit finalisé.

Algérie, des soldats à la caméra produit par la Chambre aux Fresques aura deux versions : Une 52′ à destination de la télévision, ainsi qu’une 65′ pour des projections ou festivals.

Le film de Jean-Pierre Bertin-Maghit revient sur « l’expérience de cette guerre au goût amer vécue par les soldats du terrain et notamment les appelés, à partir de films tournés et commentés par eux. » 4 soldats au cœur du film : Pierre Cordier, André Triboulet, Jean-Pierre Coulongeon et Maurice Com.

« Nourri de mémoires individuelles, sans idéologie, ce documentaire est aussi une exploration du cinéma amateur et du témoignage qu’il nous laisse, ou nous permet d’aller chercher.
Ce film est une manière de revivre à hauteur d’homme cette histoire pleine de ressentiments à travers ses acteurs de base, des appelés pour la plupart, et les archives qu’ils en ont tiré. »

Le film participera peut-être au Festival international du film d’Histoire de Pessac, du 18 au 26 Novembre prochain, une avant-première potentielle avant une diffusion TV sur France 3 Nouvelle-Aquitaine en Janvier 2019.

Un film nécessaire qui s’intègre en plus à un contexte particulier ou la guerre d’Algérie et les questions de torture, de responsabilité de la France et la possible consultation libre des archives sur les disparus de la guerre d’Algérie, refont surface.

Photogramme 2 Algérie version longuePhotogrammes 5 Algérie version longuePhotogramme 3 Algérie version longue

Leave a Reply